La Fondation Gustav Levinschi

L'héritage de M. Levinschi

Natif de Roumanie, Gustav Levinschi arrive à Montréal vers la fin des années 1940. Comme beaucoup d'immigrants qui ont réussi, il a bâti sa fortune en travaillant d'arrache-pied, avec l'aide d'une communauté très unie. Sans enfant à qui léguer son entreprise, il choisit de créer la Fondation Gustav Levinschi, dont la mission consiste à « améliorer la santé physique et mentale et à lutter contre la pauvreté, notamment chez les enfants, les adolescents et les personnes âgées. » C'est ainsi que Gustav a choisi de rendre à la communauté ce qu'elle lui avait donné.

Depuis que la maladie d'Alzheimer a emporté Gustav au milieu des années 1980, sa fondation est dirigée avec zèle par ses nièces, Anita David et Herta Hacker, avec l'aide de leurs neveux, Norman et Irving Hacker.

Respectant les dernières volontés de Gustav d'aider les personnes les plus démunies, la fondation a versé, au fil des ans, des montants substantiels à la Clinique gériatrique de la mémoire de l'HGJ ainsi qu'à la formation des infirmières et à la psychiatrie. Vif et observateur durant sa vie, Gustav laisse le souvenir d'un homme capable d'actes spontanés de générosité, comme le fait d'acheter une table ultra perfectionnée et d'une absolue nécessité pour le Service d'ophtalmologie. Grâce au dévouement et au bénévolat de sa famille, l'œuvre entamée par Gustav lui a survécu.

Retour à la liste des histoires