Joyce et le regretté Saul Stanley Abracen

Souvenirs radieux d'un prince charmant des temps mordernes

La noblesse de certaines personnes laisse parfois une marque si profonde et un héritage si précieux qu'elle constitue une véritable richesse pour tous ceux qui les ont côtoyées. Saul Abracen est l'une d'elles. Travailleur, débrouillard et autodidacte, Saul venait d'un milieu modeste où on lui avait inculqué l'amour, la compréhension et la compassion, des valeurs qu'il a préservées durant toute sa vie, au grand bénéfice de l'HGJ.

Ce fervent et ancien bienfaiteur de l'Hôpital partageait avec autrui intuitions et succès. Impressionné par les soins qu'il recevait, Saul questionnait subtilement les médecins pour connaître les secteurs qui manquaient de fonds. Lorsqu'il versait un don, c'était pour le plus grand bénéfice des médecins et du personnel.

Malgré la disparition, le 21 octobre 2008, de cet homme surnommé affectueusement « le prince charmant », l'amitié, la générosité et le sourire charmeur de Saul resteront à jamais gravés dans notre mémoire. La Fondation exprime ses plus sincères condoléances à Joyce et à toute la famille Abracen.

Retour à la liste des histoires