Sally et Oskar Schickler

Un don aux effets durables

Oskar Schickler est né en septembre 1911 à Czernowitz, dans l'ancienne Autriche-Hongrie. Après la fin de ses études de médecine à Hambourg en 1936, il travaille à l'hôpital juif de Czernowitz jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Il survit à l'Holocauste et, en 1946, il déménage à Salzburg où, en tant que consultant médical pour le Comité mixte juif-américain de distribution (JDC), il aide des centaines de familles juives à émigrer, surtout au Canada. En 1951, il émigre à son tour à Montréal, où il y établit sa pratique médicale. Il travaillera jusqu'en 1979 à l'Hôpital Queen Mary pour anciens combattants, de même qu'au Centre de médecine familiale Herzl HGJ.

Le Dr Oskar Schickler et son épouse Sally ont toujours partagé un fort engagement à l'égard du bien-être et de la santé de la collectivité, et ils étaient désireux d'encourager et de soutenir la qualité des soins de santé pour tous. L'HGJ était leur hôpital préféré et ils le soutenaient sans relâche par des dons réguliers et en devenant membres du Cercle des gouverneurs de la Fondation de l'HGJ, catégorie Argent. « Ils avaient grandement appréciés les soins qu'ils ont reçus à l'HGJ, au fil des ans », affirme Marcel Korner, exécuteur testamentaire du Dr Schickler, lors de son décès en 2007, à l'âge de 96 ans. « Ils avaient été particulièrement impressionnés par la chaleur et la compassion du personnel de l'Hôpital, notamment du Dr Jeffrey Minuk, neurologue, du Dr Stephen Jacobson, urologue ainsi que des Drs Ruby Friedman et Paul Heilpern, gériatres. Bien avant la disparition de Sally en 1999, le couple avait pris des dispositions pour laisser un généreux legs à la Fondation de l'HGJ ainsi qu'à un certain nombre d'organismes qui leur tenaient à cœur. »

Conformément à leur volonté, leur don à l'HGJ a été versé dans le Fonds de dotation de l'Hôpital pour qu'il génère des bénéfices dont profiteront le plus grand nombre de personnes possible, et ce, à perpétuité. Chaque année, les intérêts de ce fonds servent à financer les priorités de l'Hôpital. « Jusqu'à présent, le legs de la succession du Dr Oskar Schickler a aidé l'Institut Lady Davis, le centre de recherche de l'HGJ, à soutenir les travaux de recherche de cliniciens et de chercheurs exceptionnels. Ces recherches, à leur tour, fournissent à notre personnel clinique dévoué les outils et les connaissances nécessaires à la prestation des soins les plus avancés », indique Larry Sidel, vice-président et chef des opérations de la Fondation de l'HGJ. « Oskar Schickler a constitué un héritage véritablement significatif et durable, qui demeura à jamais une source d'inspiration en plus de soutenir nos médecins, nos chercheurs, bref, tout notre personnel, dans leurs efforts pour assurer l'excellence des soins, de la recherche et de l'enseignement. Nous sommes profondément honorés d'être les récipiendaires de ce don. »

Retour à la liste des histoires