Sollicitation de l'automne

Patenaude_et_Belanger.jpg


« L'HGJ ET SON PERSONNEL :
AVEC VOUS ET POUR VOUS! »




Cher lecteur,

Je m'appelle Pierre, j'ai 66 ans et je suis atteint d'un cancer du rein depuis 1990. Ce cancer s'est métastasé au poumon gauche en 2010, me causant des douleurs chroniques. Le pronostic n'était pas bon et l'oncologue qui me suivait ne semblait rien me proposer pour régler mes problèmes chroniques, ni pour traiter le cancer. Si elle n'avait pas mentionné le nouveau protocole disponible dans le cadre d'un essai clinique à l'Hôpital général juif, je n'aurais pas fait la connaissance de l'oncologue-hématologue François Patenaude et je ne serais probablement pas en mesure de vous écrire aujourd'hui.

Le Dr Patenaude m'a fait passer quelques tests et puis, à peine un mois plus tard, en mai 2015, j'ai commencé un nouveau traitement d'immunothérapie. Le simple fait de faire partie de cet essai clinique m'a redonné l'espoir de guérir ou à tout le moins d'améliorer ma qualité de vie.

Claire_et_Pierre.jpgC'est alors que, en février 2016, j'ai découvert une petite gale sur le haut de l'épaule droite de mon épouse, Claire. Cette gale ne guérissait pas. J'ai téléphoné au Dr Patenaude, qui m'a dit de faire des photos et de les lui amener à mon prochain rendez-vous quelques jours plus tard. Je lui ai montré les photos le vendredi et il a aussitôt communiqué avec le Dr Robin Billick, chef du Service de dermatologie à l'HGJ, pour fixer un rendez-vous pour le lundi suivant. Nous avons eu les résultats dans la même semaine : c'était bel et bien un mélanome.

Belanger_solo.jpg Claire a dû être opérée à deux reprises. Le Dr Patenaude a alors signifié qu'il serait bon qu'elle suive un traitement préventif et, comme tous les protocoles étaient complets à l'HGJ, il a pris la peine de téléphoner à une ancienne collègue de l'HGJ œuvrant maintenant à un autre hôpital pour que Claire puisse bénéficier du protocole en question dans les plus brefs délais.

Malheureusement, le cancer de Claire s'est métastasé entre les traitements cinq et huit. Son oncologue traitant nous a informé de la présence de lésions au foie et aux os, ajoutant qu'une biopsie serait difficile à réaliser en raison de la petite taille des lésions. Le lendemain, alors que j'avais une consultation avec le Dr Patenaude, je lui ai demandé s'il voulait bien s'occuper du cas de Claire. Le jour même, Claire a eu des prises de sang et a rencontré le Dr André Constantin, radiologiste à la Division d'hématologie-oncologie, qui a par la suite réalisé la biopsie confirmant la présence d'un mélanome métastatique de stade IV au foie et aux os.

Le Dr Patenaude a alors proposé à Claire de suivre un autre protocole à base de deux inhibiteurs. Les traitements ont commencé en juin 2017 et les résultats étaient très encourageants. Cependant, Claire avait également des soucis intestinaux. Le 1er février 2018, Claire était admise en urgence et un examen révélait qu'elle devait subir une chirurgie au colon et à l'intestin grêle dans les plus brefs délais. Malheureusement, comme son système immunitaire était très faible, Claire a succombé à sa maladie en toute dignité, dans sa chambre au Service des soins palliatifs, entourée des membres de sa famille.

Je n'ai que de bons mots à dire à propos de l'HGJ et de son personnel. L'atmosphère à cet hôpital est tout simplement unique! Dès ma première visite, j'ai été à même de constater à quel point l'HGJ est différent. J'avais de la difficulté à trouver mon chemin et un membre du personnel médical n'a pas hésité une seconde pour me guider en personne. Une autre fois, j'avais fini ma radiographie mais le préposé n'était pas là. La réceptionniste du Département de radiologie m'a reconnu et m'a ramené elle-même dans ma chambre. Ces deux personnes n'ont pas hésité à sortir du stricte cadre de leurs fonctions pour aider un patient. Je n'ai jamais vu cela ailleurs et j'en ai visité des hôpitaux!

Belanger_et_Patenaude_2.jpg En fait, pour moi, il y a deux hôpitaux à Montréal : le Jewish et les autres. Les épreuves auxquelles nous avons été confrontées, Claire et moi, auraient été beaucoup plus difficiles à assumer et à vivre n'eut été la qualité des interventions, de même que la compréhension et l'empathie dont ont fait preuve tous les membres du personnel. Pour moi, il est clair que mon épouse n'aurait sûrement pas eu une aussi grande qualité de soins n'eut été du Dr Patenaude et de son équipe.

Le Dr Patenaude n'est pas seulement un oncologue-hématologue compétent et dynamique, il est un être humain exceptionnel. Il s'est occupé autant du bien-être mental que physique de Claire. À plusieurs reprises, il a pris Claire dans ses bras pour lui annoncer des bonnes nouvelles tout comme, à l'occasion, des nouvelles moins heureuses. Il est demeuré d'un professionnalisme rassurant même si nous le sentions émotionnellement affecté. Avec moi, il a et continue d'avoir la même empathie et une réelle affection s'est développée entre nous. Je pourrais en rajouter mais ce qui précède indique tout ce que cet homme représente à mes yeux et aux yeux de plusieurs autres patients et familles. Jamais je ne changerai d'hôpital ou de médecin.

Je suis déjà traité en pneumologie, en oncologie et en endocrinologie à l'HGJ. Je veux y transférer tous mes dossiers médicaux. Le Jewish est mon hôpital et c'est avec grand bonheur que j'ai fait un don en soutien de la recherche du Dr Patenaude tout récemment. C'est ma petite contribution à l'avancement de la médecine et une façon pour moi de remettre un peu de tout ce qui m'a été accordé si généreusement par le Dr Patenaude et son équipe. Qui plus est, même si je suis peu fortuné, j'évalue présentement la possibilité de faire un don mensuel pour apporter de l'aide supplémentaire.

Le Jewish est un excellent hôpital et le Centre du cancer Segal une référence en oncologie. L'Unité de recherche clinique Maria Saputo Monticiollo, dont la création a été rendue possible grâce au soutien de personnes comme vous et moi, donne notamment accès à un très large éventail d'options thérapeutiques et de nouveaux protocoles de traitement. Ce qui peut faire la différence entre la vie et la mort pour tous les patients qui, comme moi, souffrent d'un cancer avancé ou pour lesquels les traitements actuels ne fonctionnent pas. Avec notre soutien renouvelé, l'HGJ sera en mesure d'offrir à davantage de ces patients un accès rapide aux traitements et procédures salvateurs les plus récents et, plus important encore, de l'espoir.

De même, il est important d'aider les membres du personnel de l'HGJ qui se dévouent corps et âme à fournir aux patients l'attention et la qualité de soins qu'ils méritent au quotidien. Des pièces d'équipement de base, tels que des tensiomètres, des appareils portatifs à ultrasons ou encore des chariots pour les prélèvements sanguins, n'ont l'air de rien et ne coûtent pas cher mais font toute la différence du monde pour alléger leur charge de travail et leur permettre d'exceller.

On ne peut compter uniquement sur le financement gouvernemental pour assurer que l'HGJ soit en mesure d'offrir la meilleure qualité de soins possible à nous et nos proches et de mener des recherches médicales essentielles. Le soutien de généreux donateurs comme vous et moi est indispensable à son succès. Voilà pourquoi j'ai accepté de partager mon histoire personnelle avec vous et pourquoi je vous enjoins aujourd'hui de renouveler et d'étendre votre soutien à l'endroit de l'HGJ. Merci.

Cordialement,

Pierre Bélanger

P.S. Il faut donner pour soutenir ce qu'on utilise tous les jours ou ce dont on est certain d'avoir besoin un jour, et pas juste pour les urgences. Nous devons continuer de soutenir de notre mieux ce merveilleux hôpital qu'est l'HGJ, afin d'assurer que les services qui sauvent des vies et améliorent la qualité de vie seront là pour nous et nos proches lorsque le besoin se fera sentir. Veuillez prendre dès maintenant quelques instants pour faire un don aussi généreux que possible en soutien de l'Hôpital général juif et de son personnel dévoué.

DOUBLEZ L'IMPACT DE VOTRE DON!

Un généreux donateur de l'HGJ versera un montant équivalent au vôtre
– doublant la valeur et l'impact de votre don –,
à condition de faire votre don au Fonds des grandes priorités de l'Hôpital dès maintenant.

Faites un don

Sollicitation précédente